PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le jeune Godefroid - 90mm

Aller en bas 
AuteurMessage
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Le jeune Godefroid - 90mm   Mer 15 Aoû - 21:09

A l'occasion du Malthodon 2018, je démarre ici la peinture d'un plat d'étain, cadeau d'un éditeur, qui sera supporté d'une histoire justifiant les choix effectués du plat, de ses options, ses tons et ses adaptations.
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Mer 15 Aoû - 21:56

Le grand plaisir de la peinture de figurines historiques ne réside pas seulement dans celui de mettre la figurine (ou le plat) en peinture en copiant une gravure, un tableau, ou une photographie prise d’un film historique ou d’un livre, mais aussi et certainement tout autant en recherchant et en intégrant la vie, l’histoire et le caractère du personnage représenté ; voire à rechercher un personnage de l’Histoire qui pourrait au mieux le représenter. Ce travail, ce plaisir prend parfois plus de temps que la peinture elle-même et bien souvent avant celle-ci, nécéssité oblige, car on s’adresse dès lors à une personne qui a existé, vécu et on se l’identifie le temps du travail en imaginant son environnement et ses aventures.

Je le fais pour à peu près tous mes personnages, du passé, vivant ou imaginaire, même fantastiques, ayant été jusqu’à identifier en 2014 un buste de manga féminin Marie édité par Paradoxzinn, à la femme légale du sultan Suleyman 1er, Hürrem de son nom turc, Roxelane de son nom véritable, fille d’un prêtre orthodoxe de Galicie avant sa capture par les armées ottmanes et son enfermement dans le harem du sultan, et dont la vie a été décrite durant plus d’un an dans une série télévisée turque sur la vie de Suleyman le Magnifique, contemporain de François 1er.  Elle était en effet rousse, couleur de cheveux que j’avais choisie et dont j’ai ramé plusieurs mois pour identifier un personnage à cette manga.

Ou encore en 2015, un de mes avatars de forum, un buste pirate identifé comme Sean le boucanier, mon avatar sur le site et dont une ressemblance avec Sean Connery ne serait que pure coïncidence !!!

Plus récemment en 2016, un chevalier fut identifié à Raoul de Lorraine, mort à la bataille de Crecy à 26 ans, Son visage ressemblait étrangerment à celle de la sculpture d’un buste en pierre du vrai Raoul.
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Mer 15 Aoû - 22:18

Suite à un gros achat de pinceaux en 1996, j’ai recu un plat d’étain représentant un jeune chevalier, en attitude très classique des années 1960, debout avec son épée et tenant son heaume surmonté d’une tête de cheval dans sa main gauche, et reprise sur sa poitrine, image des chevaliers des bandes dessinées et de gravures publicitaires de l’époque, qui est resté dans une boiîte durant un an, sans intérêt particulier.
C’est un plat de 90 mm identifié sur son talon des mentions « KZ / 25xy  HL »


Tout ce travail préparatoire a été effectué il y a quelques semaines en préparation de la peinture proprement dite qui commence aujourd’hui, avec cette biographie assemblée comme un puzzle et editée ici comme periode d’arrêts de peinture, et vous en conter l’histoire du personnage, ci-après.
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Mer 15 Aoû - 22:30

La ville de Bouillon dans les Ardennes belges est le berceau de mes parents. Mais elle est mieux connue pour être celle de Godefroid de Bouillon chef de la première croisade en 1096.

Godefroy, duc de Bouillon, premier roi chrétien de Jérusalem, est né vers 1058 ou 1060, à Bézy, près de Nivelle en Brabant, certains autres claments qu’il serait né à Boulogne-sur-Mer en Franc. Il était fils d'Eustache de Boulogne et neveu de Godefroy le Bossu, duc de Bouillon, qui lui laissa ses États.

Après le décès de Godefroy le Bossu, l'Empereur Henri IV confia le duché de Basse Lotharingie à son fils Conrad (1076 = 18 ans) et Godefroy de Boulogne dut se contenter de la Marche d'Anvers. Le vice-duc de Basse Lotharingie, le comte Albert II de Namur, et l'archevêque de Verdun, l'évêque de Reims ainsi que Mathilde, la veuve de Godefroy le Bossu, se liguèrent afin de s'emparer de l'héritage du jeune Godefroid qui leur livra bonne guerre et les vainquit.

Comme il avait fait preuve d'énergie, l'Empereur lui confia le duché de Basse Lotharingie après la mort de Conrad (1087 = 29 ans). C'est alors qu'il hérita des terres de Bouillon qui appartenaient auparavant à son défunt oncle. Godefroid de Bouillon exerça un pouvoir réel sur les territoires du duché. En tant que représentant de l'Empereur il devait maintenir la paix et la justice entre les seigneurs territoriaux.

En 1093 (35 ans), Godefroid contraignit les moines de Saint-Trond à élire un abbé simoniaque qui avait acheté son appui. Deux ans plus tard, il intervint, moyennant une forte somme d'argent, en faveur de Thierry II, afin que l'évêque de Liège Otbert lui rendît la dignité abbatiale de Saint-Hubert dont il l'avait privé. Bientôt, Godefroid délaissa la cause de son protégé. Ce n'était pas la dernière fois qu'il faillirait à ses engagements. Durant la même année 1095, le prosélytisme de certains prêcheurs de croisade en pays rhénan provoqua une série de massacres de Juifs. La communauté se tourna vers le duc Godefroid qui leur vendit sa protection, mais se garda bien d'empêcher de nouveaux lynchages. Enfin, peu avant son départ pour la Terre Sainte, il circonvint sa mère afin qu'elle liquidât sa dot à son profit.
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Mer 15 Aoû - 22:45

Après son écolage dans le Brabant, il vécu quelques années au château de Bouillon, et combattit dans sa jeunesse pour l'empereur d’Allemagne Henri IV contre le pape Grégoire VII, et entra dans Rome les armes à la main ; mais ayant été gravement malade peu après cette expédition, il aurait fait voeu, pour réparer ses torts, d'aller défendre les Chrétiens en Orient. En effet, il fut un des premiers à prendre la croix lors de la prédication de Pierre l'Ermite, en 1096, à l’âge de 36 à 40 ans.

L'historiographie belgicaine rendit souvent grâce à Godefroid d'une bonne action : cet homme désintéressé aurait vendu ses terres pour financer sa croisade en 1096 (38 ans). En fait, il vendit ses biens "à réméré" (il les cédait contre une somme d'argent, mais conservait la faculté de les racheter au même prix et sans intérêts lors de son retour). C'est dire qu'il avait bien l'intention de les récupérer après s'être enrichi en croisade ! Son comportement ultérieur ne nous fait pas accroire qu'il fut subitement atteint par la Grâce avant de partir en croisade...

En 1099, après près de trois ans de voyage, Godefroid de Bouillon est l'un des premiers Croisés à entrer dans Jérusalem. Les croisés lui proposent alors de rester à Jérusalem et d'en devenir le roi. Godefroy accepte de rester, mais refuse le titre de roi, en disant qu'il ne veut pas porter une couronne d'or là où le Christ a porté une couronne d'épines. Il prend alors le titre d'avoué du saint-Sépulcre. Il reste donc à Jérusalem et la défend jusqu'à sa mort en 1100. Son règne sera court, selon le chroniqueur ibn al-Qualanissi, il seraitt mort le 18 Juillet d'une flèche empoisonnée, pendant qu'il dirigeait les opérations du siège d'Acre. Les francs diront de la peste. Il avait 41 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Mer 15 Aoû - 23:11

Le château de Boillon est construit sur un trois éperons rocheux entouré de la rivière Semois qui forme une boucle autour de la ville de Bouillon et dont l’éperon rocheux du château forme la fermeture de la boucle ; Le château de Bouillon est un château fort construit au dixième siècle situé dans la ville belge de Bouillon en province de Luxembourg et Région wallonne. Il a appartenu à Godefroy de Bouillon qui en a hérité de son oncle Goderfroy III d’Ardennes à Bouillon. Il l'a qui engagea le château auprès de l’archevêché de Liège afin de financer son armée qu’il emmène en Palestine.

Cette forteresse dont les origines des premières fortifications remonteraient au VIIIe siècle, fut édifiée pour protéger le duché de Basse-Lotharingie, stratégiquement situé sur l'axe Reims - Liège - Aachen (Aix-la-Chapelle). Le château-fort, qui abrita jusqu'à 200 soldats, est situé en surplomb d'une boucle de la Semois. Comme il avait la réputation d'occuper une position imprenable sur son éperon rocheux, l'ennemi préférait appliquer la technique du siège pour affamer les défenseurs, surtout en hiver. Il est considéré comme le plus ancien et le plus intéressant vestige de la féodalité en Belgique.

Il y a devant le château de Bouillon dans les Ardennes belges une statue moderne de Godefroid de Bouillon, qui le représente avant qu'il ne devienne le personnage de légende qu'il est devenu depuis avec la première Croisade à Jérusalem en 1096-1099.  Elle fut réalisée par Victor Demanet en 1938, sur le pont de Liège, 25 juin 1939 ; à droite de l’entrée du château, sur le contrefort, après la Libération de 1945.

© Photo Paul Delforge – Diffusion Institut Destrée © Sofam


La similitude entre cette statue (moderne) et le plat est assez saississante. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 0:09

Je me propose donc de convertir ce chevalier portant une tête de cheval sur la poitrine, et un heaume surmonté de la tête de cheval, en Godefroid de Bouillon, vers l’âge de 30 ans, en 1089 alors qu’il vient de recevoir le titre de Duc de Basse Lotharingie ou Lorraine de son suzerain,l’empereur Henry IV du Saint Empire Germanique. Il porte alors ses armes, dont le fond (rouge et blanc) deviendra les armes de la ville de Bouillon « de gueules à la fasce d'argent ».

Blason attribué Godefroy de Bouillon duc de Basse-Lorraine, créé le 19 September 2016  (Biplanjaune  Image created for the Blazon Project of the French Wikipedia)

Les armoiries de la Ville de Bouillon procèdent d’une très ancienne tradition. Elles sont issues notamment de l’écu originel des Ducs de Lothier de la Maison d’Ardenne et du blason du Duché souverain de Bouillon. Elles furent officiellement reconnues le 18 novembre 1818, sous le Gouvernement des Pays-Bas, par le Conseil Suprême de la Noblesse. Consécutivement, par un Arrêté royal du 27 décembre 1841, Le roi des Belges, Léopold Ier, a accordé, à la Ville de Bouillon, l’autorisation de posséder et de porter ces armoiries dont la description est la suivante :
« De gueules à la fasce d’argent, l’écu timbré d’une couronne murale d’or, maçonné de sable, ayant pour cimier un griffon naissant au naturel, becqué d’or et langué de gueules, portant une couronne ducale à la toque de gueules, le tout entouré d’un rinceau de maïs et reposant sur un cordon d’argent, portant le mot « Bouillon » en lettres de sable ».

Lors de sa croisade, Godefroid prendra la croix et portera ensuite le signe de la Croix de Jérusalem, en formant l’ordre du Saint Sépulcre, et que porteront tous les rois chrétiens de Jérusalem, dont Godefroid fut le premier souverain du Royaume, au terme de la première croisade.


Les armes de Godefroy de BOUILLON qui sont : « d’argent à la croix potencée d’or (métal sur métal) cantonnée de quatre croisettes du même », n’ont été concédées ainsi que pour bien faire remarquer et rappeler que les armes de Jérusalem étaient destinées à perpétuer le souvenir de la valeur des Croisés, la difficulté de la conquête de la ville Sainte, arrachée aux infidèles au prix de tant d’efforts et des plus grands sacrifices, et enfin l’établissement d’un royaume chrétien sur la terre de la rédemption.
Revenir en haut Aller en bas
MALDOROR

avatar

Messages : 7031
Date d'inscription : 16/10/2009
Localisation : septentrionnale

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 0:15

demain, Nuray va souffrir du bras et Michel.... des bouts de doigts !!!!

_________________
On ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépends
Cardinal de Retz
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 11:31

Oui, jour de repos le lendemain d'un jour d'effort intensif !
Mais pour moi la peinture fera partie du repos ...
Revenir en haut Aller en bas
MALDOROR

avatar

Messages : 7031
Date d'inscription : 16/10/2009
Localisation : septentrionnale

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 11:46

je remets ça dès cet après midi à mon club de peintres ou j'entame la création d'une marqueterie de paille sur boite en bois ....
Quant à ici, je vais re travailler sur ma scène "Cléopâtre testant les poisons sur des prisonniers" constituée de dix plans de plastique plat, je suis déjà bien avancé, démarrée en sept 17, j'y ai totalisé à l'heure actuelle 64 heures de travail ...je pense que "ça va en jeter" !!!

_________________
On ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépends
Cardinal de Retz
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 12:03

Tu me mets l'eau à la bouche ..... à voir ou et quand? (retour de T. fin novembre..)

Es-tu un cyborg ?? ou alors devenu un robot à part entière? à ne jamais t'arrêter ...
Revenir en haut Aller en bas
asteroide

avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 28/10/2009
Age : 62
Localisation : Lambersart

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 16:25

papouille a écrit:
Tu me mets l'eau à la bouche

Mieux vaux pas , JP étant prisonnier de sa passion , tu risque fort d'être empoisonné auussi Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 18:02

Après nettoyage de la gravure, le premier travail fut de dégraver le cheval sur la poitrine et le heaume, et couper la face avant du talon pour rapprocher le plat du verre, lors de l’encadrement final. Ensuite de peindre la sous-couche blanche, spray acrylique à la bombe. Ce travail fut réalisé au préalable pour démarrer incessamment

.
Revenir en haut Aller en bas
MALDOROR

avatar

Messages : 7031
Date d'inscription : 16/10/2009
Localisation : septentrionnale

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 18:48

Papouille a écrit:
Tu me mets l'eau à la bouche ..... à voir ou et quand? (retour de T. fin novembre..)

Es-tu un cyborg ??  ou alors devenu un robot à part entière? à ne jamais t'arrêter ...

Ni l'un ni l'autre, le secret réside dans la régularité quotidienne du travail, en moyenne deux heures minimum... et puis, il y a aussi l'expérience, je ne tatonne pas tellement, même si j'expérimente constamment d'autres procédés et façons de faire en permanence, mes hantises, sont l'ennui, la redite, la routine...
Je sais en gros ou je vais, ayant commis toutes les erreurs possibles, je me suis corrigé en grande partie, je bénéficie aussi d'un atelier de 70  mètres carrés, ou tout est opérationnel dès que l'envie me prend, je n'ai rien à ranger, rien à ressortir... pour achever ce descriptif, accordons à Edith le fait qu'elle m'aplanit fortement les aléas de la vie et qu'elle tolère cette passion  chronophage, et ce n'est pas si fréquent, en connais je de ces mantes religieuses empêcheuses de peindre en rond, leur toutou obéissant s'astreint à subir au quotidien  les pantalonnades sébastianesques pimentées de séries à l'eau de rose, "agrémentées de vulgarité hanounesque. Le ciel m'a préservé de ce type de virago, ou bien est ce moi qui ai su les fuir ...

Pour clore ce chapitre imprégné d'humour par peur d'avoir à en pleurer, voici la belle Cléo, du moins, au stade qui est le sien

_________________
On ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépends
Cardinal de Retz


Dernière édition par MALDOROR le Jeu 16 Aoû - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MALDOROR

avatar

Messages : 7031
Date d'inscription : 16/10/2009
Localisation : septentrionnale

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 18:58

et enfin, pour t'écoeurer définitivement ( je sais, j'ai un mauvais fond ...) cette dernière création    12 X 9, peinte sur un couvercle de boite carton créée par mes soins.
54 heures de peinture étalées sur sept mois ...

_________________
On ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépends
Cardinal de Retz
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 19:00

J'ai besoin d'un conseil, question suit ...
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Jeu 16 Aoû - 19:02

J’ai choisi les couleurs pour un jeune seigneur d’une trentaine d’années, avec une chevelure tirant sur le blond et portant barbe et moustache, pour lui donner un air plus mature et responsable en vue de sa carrière future, en déviation de la statue stéréotypée pour son époque de création.  Des simulations sur ordinateurs de différentes combinaisons avaient été effectuées lors de la préparation pour trouver une combinaison représentant un jeune seigneur vivant dans les Ardennes et exposé progressivement au monde exérieur, et militaire par la suite.


Mon gros challenge technique sera la peinture des armoiries or (jaune) sur fond rouge et blanc mais avec un surlignage sombre de contour, et des tressages or sur le vêtement (cape et jupe).
Je pense opter pour une peinture du fond qui sera séchée et les motifs seront peints ensuite, plutôt qu’en peinture directe sur la sous-couche et ensuite la peinture fond en contournement, comme préconisé par Gianpaolo Bitsulfi….

Question aux peintres pros ? :
Pour obtenir un dessin main levée en or (jaune) surligné en noir, sur le fond rouge et blanc, st il préférable
1. De peindre le motif fin sur l’écu rouge et blanc sec, et ensuite ajouter un fin contour noir ?
2. Ou alors peindre le motif en noir sur l’écu rouge et blanc, laisser sécher, et ensuite sur le noir, peindre le motif en or (jaune, jaune de Naples, puis éclairci et assombri) en laissant une fine bordure noire en filet ?
(question que je me pose souvent en chevalerie, arrêtée depuis 18 mois).
Revenir en haut Aller en bas
MALDOROR

avatar

Messages : 7031
Date d'inscription : 16/10/2009
Localisation : septentrionnale

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Ven 17 Aoû - 0:27

Ton intention de surligner au noir les différents tons m'inquiète un peu, en effet, dans la réalité, il s'agit, pour ce qui est des armes figurant sur les vêtements, de pièces de tissu de teinte ad aequat cousues, peu de chance qu'une délimitation sombre apparaisse.

Pour ce qui est des armes peintes sur les écus, on imagine que le peintre dont le talent et le soin devait varier d'une personne à une autre, ne se donnait pas la peine de surligner les contours, il se contentait d'appliquer la couleur imposée par l'héraldique de la famille.

La logique devait prévaloir, elle est la même qui doit te guider
1 il est plus simple de peindre foncé sur clair
2 Dans le cas contraire , plusieurs couches superposées imposait la couleur claire appliquée sur foncé.

Il faut tenir compte du fait que ces soudards étaient peu regardants de la qualité du travail, du moment qu'on reconnaissait leur blason, ils devaient être satisfaits; de plus avec la piètre qualité des peintures de l'époque, au vu de l'usage aussi, très souvent intensif des écus, les teintes devaient très vite palir, la peinture s'écailler, au gré des intempéries et des coups reçus.

Il pouvait d'ailleurs en être de même des tissus dont la teinture devait largement laisser à désirer, quelques semaines ou mois de campagne devaient laisser des traces !

_________________
On ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépends
Cardinal de Retz
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Ven 17 Aoû - 10:53

super  
1 il est plus simple de peindre foncé sur clair
2 Dans le cas contraire , plusieurs couches superposées imposait la couleur claire appliquée sur foncé.



Je ne conteste nullement la coloration juxtaposée des motifs de nos ancêtres sur tissus ou écus, même si à la Renaissance apparut aussi la couture bord à bord de certaines tenues richement décorées..

Mais pour des figurines et du 30 mm, voire 54mm, un surlignage (pas noir, mais sombre) est utile à cause de l'échelle, sous peine de ne plus voir qu'une tache informe combinant les couleurs (lion jaune sur fond rouge, ou vert, fleurs de lys, et même entre vêtements ou tons juxtaposés, à moins d'y coller son appendice nasal.

C'est la transposition de la limitation de nos yeux à la distance transposée à des petits objets, et tous les bons peintres le font naturellement pour maintenir le détail visible, peu importe comment était l'original. C'est une application typique du 'trompe-l'œil' au même titre que le faux métal ou faux relief.

C'est le comment faire qui est mon souci au vu de la taille du sujet!
Et une photo en grisé (pour ne rendre que les valeurs, pas les couleurs) est révélatrice sur ce plat de Serge F.:


Comin fait-y donc c't homme pour avouère ces lignes sombres autour de ses motifs?
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 72
Localisation : banlieue Bruxelles

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Ven 17 Aoû - 11:12

JP, OUI, OUIIIIIII, tu m'écrases les ongles, les doigts, la main entière, avec ton couvercle de boite .... et en tournant bien fort le talon de cette botte d'expérience incroyable acquise à cheval sur ces deux siècles dans lesquels nous vivons .... mdr

Comment un être humain peut-il faire cela? et à une échelle aussi microscopique ?
Avec des pinceaux à un poil?
Ou bien en se racrapotant à la taille d'Alice dans son aventure souterraine, avant de peindre, puis revenant à sa taille normale chaque soir.

C'est le coup de massue, car ayant commencé à peindre un peu plus à 67 ans devant ce phénomène qui a 60 ans d'expérience et de pratique, cela vous rabote les pinceaux à des brosses à dents, très usées !!!!

Alors la réponse à ma question plus haut n'est pas comment faire ces surlignages, mais "peins, peins quelques dizaines d'années, et tu verras cela vient tout seul !!!"

GRRRRRRRR ............ je ferais mieux d'aller jouer à la pétanque ou au sudoku....


Ceci dit, ton œuvres est une fois encore extraordinaire, surprenante, et il n'y a plus de doute que la ville de Lille va devoir ériger un musée dédié à tes œuvres pour rendre les preuves de ce génie accessible aux autres pour le futur.

A quand un article sur le site FLAT TIN FIGURES américain sur les plats et miniatures pour commencer ? avec une galerie des œuvres significatives, pour commencer?

Revenir en haut Aller en bas
MALDOROR

avatar

Messages : 7031
Date d'inscription : 16/10/2009
Localisation : septentrionnale

MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   Ven 17 Aoû - 23:35

Comme je l'ai dit plus haut, je crois plus aux vertus du travail qu'au talent ou au génie, même si certains en sont manifestement pourvus. Ne te fais aucune illusion, ne me soupçonne pas non plus de fausse modestie, je suis parti de très bas, à une époque ou peu avait été défriché ( hommage sincère aux anglais et belges des années 60 et 70 ..., ces précurseurs visionnaires semèrent la petite graine, je suis de ceux qui surent arroser les jeunes pousses, à mon petit niveau et ce n'est guère qu'au début des années 80 que je gagnais une petite notoriété...

Il est donc acquis que tu vas cerner ton héraldique d'un trait sombre ... les puristes te voueront aux gémonies... j'ai sous les yeux des pièces de Franzoïa, de Catherine, de Bécavin, je puis t'assurer que nul cerne n'en vient déparer la représentation, tout au plus des effets zénithaux, et tout est parfaitement lisible ... j'attend que tu ébranles mes convictions ...!

_________________
On ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépends
Cardinal de Retz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeune Godefroid - 90mm   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeune Godefroid - 90mm
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Canonniers :: Le coin du Figuriniste :: Peinture-
Sauter vers: